Jeûne intermittent, fasting : jeûner pour maigrir, ça marche ?

Il existe de nombreuses méthodes pour maigrir. Parmi celles qui ont récemment fait beaucoup parler d’elles, il y a le jeûne intermittent, traduction du terme anglais « intermittent fasting ». En plus de la perte de poids, le jeûne intermittent procure de nombreux autres avantages sur la santé. Toutefois, sans un bon encadrement et quelques précautions, il peut causer plus de mal que de bien. Alors, comment maigrir avec le jeûne intermittent ? Réponse pas ce centre de jeûne du valais.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent est un type d’alimentation qui consiste à alterner des périodes de jeûne de durée variée et des périodes d’alimentation. Bien plus souple que le jeûne complet, le jeûne intermittent offre néanmoins les mêmes avantages :

  • Diminue la production d’insuline tout en limitant le stockage des graisses et de sucre dans le corps ;
  • Augmente la sécrétion d’hormone de croissance ;
  • Offre une meilleure maitrise des sensations alimentaires (faim, satiété, rassasiement) ;
  • Optimise les performances physiques et intellectuelles ;
  • Stimule la régénération cellulaire et diminue par la même occasion le temps de récupération ;
  • Ralentie le vieillissement des cellules ;
  • Limite l’apparition des maladies liées au surpoids, dont le diabète ou les troubles cardiaques ;
  • Rééquilibre la flore intestinale tout en entrainant l’élimination des toxines de l’organisme ;
  • Favorise la régénération de la peau, sauf que, lorsque le jeûne est trop long, il entraine l’apparition des rides en raison des carences ;

Comment bien mener un jeûne intermittent ?

Si les avantages du jeûne intermittent sur la santé sont nombreux, sans quelques précautions, le jeûne peut causer des problèmes de santé relativement graves : frustration, fatigue… Voici donc les principales erreurs à éviter quand on mène un jeûne pour maigrir :

  • Le fasting intermittent est plus une manière de s’alimenter qu’un simple régime minceur. Ainsi, si votre seule motivation en jeûnant est de perdre du poids, vous aurez plus de difficulté à arriver à vos fins ;
  • Ne pas boire assez : une bonne hydratation favorise l’élimination des déchets métaboliques et des toxines. En période de jeûne, il est important d’augmenter sa ration d’eau afin de permettre à l’organisme de fonctionner de manière optimale, et ce même si la soif est moins importante. En pratique, il faut boire au moins 2 litres d’eau par jour durant un jeûne ;
  • Manger plus que la normale durant la prise alimentaire : après une période de jeûne, il est assez difficile de manger de manière équilibrée. Pour que le jeûne soit efficace, le mieux est d’adopter une alimentation riche en végétaux, en protéine maigre, en céréales complètes et en acides gras essentiels ;

Se fixer des objectifs irréalistes : si vous n’avez jamais jeûné, il vous sera difficile de durer sur une longue période. L’idée est de commencer par des objectifs réalistes, d’y aller par étape. Vous pouvez par exemple commencer par reculer l’horaire de votre petit-déjeuner, passer certains déjeuners… Bref, ne brusquez pas votre organisme. Accoutumez-le à la privation alimentaire ;